Protocole d'examen Test des cris d’animaux

Il s’agit d’objets de petite taille émettant chacun un bruit constant en fréquence et en intensité, quel que soit le mode de manipulation de l’objet – en imitant le cri de l’oiseau, du chat, du mouton, de la vache.

Il ne s’agit pas de faire une mesure mais d’apprécier les réactions de l’enfant à chaque bande de fréquence.

La manipulation de l’objet doit se faire hors de la vue de l’enfant en atmosphère calme (soit par un opérateur placé derrière l’enfant, soit par un opérateur placé devant l’enfant mais derrière le bureau et manipulant sans que l’enfant voit ses gestes).

La réponse optimale est la réaction d’orientation-investigation, mais des réactions plus frustres sont valables : sourire, surprise, pleurs, à condition d’être vraiment synchrones de l’émission sonore, de n’être déclenchés par aucun autre stimulus extérieur et notamment aucun stimulus visuel.

On commencera :
1. par l’oiseau dont la bande de fréquence est exclusivement située au-delà de 2000 Hz,
2. puis par le chat dont la bande de fréquence commence à 1000 Hz,
3. puis par le mouton, dont la bande de la fréquence commence à 500 Hz,
4. puis par la vache, dont la bande de fréquence étendue commence aux fréquences les plus graves.

Un tableau permet de tirer des conclusions immédiates de ce test. L’absence de réponse, à des examens successifs impose l’orientation vers un centre d’audiologie.

Protocole rédigé par le Docteur Lucien Moatti, en septembre 2005 dans le cadre de la préconisation de la HAS (Haute Autorité de Santé).


France Collectivités TM
8-10 rue Gustave Eiffel
92110 Clichy La Garenne